Observatoire Pôle emploi

Témoigner, s'informer, partager, être aidé

PARTICIPER AU FORUM NOUS SOUTENIR

"Communiqué de presse du 20 05 2015"

Écrit par olivier. Publié dans Actualité

la loi du marché

Que la chasse aux chômeurs (re) commence !

C'est parti, le contrôle des chômeurs va se généraliser, s'intensifier. On s'y attendait.

Quand les politiques veulent faire diversion, ils convoquent les chômeurs. Ils ont bon dos.

En 1970, Raymond Barre déjà cherchait les faux chômeurs qui gonflaient les statistiques.

En 1991, Michel Charasse, alors Ministre du Budget lâche sa petite phrase sur les "700 000 faux chômeurs en France", lui les avait comptés.

Martine Aubry, Ministre du travail lui répondra : «Il est inadmissible de faire peser la suspicion sur des centaines de milliers de chômeurs qui sont dans des situations difficiles». Ce qui ne l'empêchera pas d'être à l'origine de la loi sur le contrôle des chômeurs, qui, pour la première fois dans l'histoire, inverse la charge de la preuve.

Depuis, c'est au chômeur d'apporter les preuves qu'il recherche bien un emploi, activement, positivement, tout le temps, faisant fi de la présomption d'innocence.

 

Après l'assistanat qui serait le cancer de la Société selon Wauquiez, c'est au tour de Rebsamen, Ministre du Travail d'emboîter le pas, des chômeurs pour le moins oisifs doivent s'inscruster à Pôle Emploi , il est grand temps pour l’organisme chargé du placement des chômeurs de « renforcer les contrôles pour vérifier que les gens cherchent bien un emploi », et d'ajouter « faut qu’il y ait, à un moment, une sanction ». C'était en septembre 2014.

Il y a quelques jours, est annoncée l'extension du dispositif de contrôle expérimenté sur 3 régions, appuyé, avant l'approbation du conseil d'administration, par des déclarations du Ministre du Travail et du Directeur Général de Pôle Emploi :

- "Dans la loi, il est marqué que les demandeurs d'emploi doivent chercher un emploi, Pôle emploi doit contrôler, c'est normal d'appliquer"

- "Ça n'a pas pour vocation de modifier les chiffres du chômage"

Le Ministre du Travail est bien placé pour savoir, que les chiffres du chômage pourraient baisser tout simplement si le marché de l'emploi n'était pas atone, pollué par d'innombrables succédanés d'emploi dont le site de Pôle Emploi regorge grâce à ses partenaires divers et variés qui vont de l'Armée de terre à l'UIMM, en passant par Jobijoba, mais voilà, le plein emploi, étant fini, ceci explique cela.

- « Il y a un aspect contrôle et, potentiellement, sanction, mais il y a aussi un aspect repérage des demandeurs d’emploi en difficulté et redynamisation de la recherche d’emploi qui est positif » a déclaré Monsieur Bassères

Monsieur Bassères est bien placé pour savoir que les chômeurs n'auraient pas besoin d'être redynamisés si le service public dont il est le Directeur Général n'était pas devenu une zone de non droit, dont le personnel, si ça continue, sera bientôt reconverti en agents de recouvrement pour chasser les trop perçus, ou en policiers pour traquer les chômeurs.

L'un comme l'autre, opte pour une totale hypocrisie qui consiste à exiger des chômeurs de chercher un emploi, d'apporter les preuves de leurs recherches d'emploi, quitte à les sanctionner s'ils ne le font pas, même s'ils savent pertinemment que des emplois, il n'y en a pas.

A défaut de les convaincre de s'attaquer aux vrais fraudeurs en dirigeant les armes, qu'ils utilisent envers les plus vulnérables, contre les délinquants en cols blancs, nous les invitons à aller voir le film : "La loi du marché" de Stéphane Brizé. Ils pourront, comme toute la croisette, verser leurs larmes en regardant ce beau jeu d'acteur, à défaut de vouloir voir, en face, que des drames se jouent dans la vraie vie, et qu'ils y contribuent, tous les jours.

 

Lyon, le 20 mai 2015